Aller au contenu principal

À la Philharmonie, la musique se visite aussi…

D’abord à la Cité de la Musique, à partir de 1998, à la Philharmonie ensuite, depuis 2015, la musique est à l’honneur dans les jardins de la Villette à travers une série d’expositions sur des artistes emblématiques et des courants musicaux qui ont marqué son histoire. Pour ceux qui les auraient manquées, une séance de rattrapage est accessible sur le site de la Philharmonie.

Au programme : une visite filmée de l’expo, ponctuée par des textes synthétiques pour en retenir l’essentiel. 

We Want Miles : Miles Davis, le jazz face à sa légende

« Nouvelles directions en musique » : son mantra, Miles Davis n’a cessé de se l’appliquer à lui-même. Du be bop au hip hop, du cool au funk…
Plus qu’aucun autre en jazz, le trompettiste a révolutionné les formes et repoussé les frontières d’un genre qui, de son vivant, n’est jamais tombé dans l’académisme. S’il a vécu tous les excès, jamais il ne cessera d’expérimenter à tout va jusqu’à sa mort en 1991.
Images d’archives, reconstitution d’une scène de club… Ce que donne à voir l’exposition que lui a consacré La Philharmonie pourrait bien vous rendre accro de la note bleue.

The Velvet Underground, l’expo qui croque la Pomme de Lou

« Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir ».

N’en déplaise à Johnny, c’est de l’autre côté de l’Atlantique que cette non-couleur a été le mieux portée.

De préférence accompagnée d’un sourire absent porté sur un teint blafard Un look, une attitude, un lieu aussi, la Factory, le loft mythique d’Andy Warhol où est né ce groupe mythique, mené par Lou Reed et Nico, dont on pourrait dire qu’à lui tout seul, il incarne le rock.

Revivez cet apogée créatif et transportez-vous à New York City le temps d’une visite virtuelle.

Great Black Music : l’odyssée d’un chant de liberté

Derrière cette appellation, donnée à Chicago en 1960 par les musiciens du combo jazz de l’Art ensemble of Chicago, se cache l’Esperanto d’une musique populaire africaine enrichie au fil des années par les apports successifs des traditions locales des continents qu’elle a traversés.

De Marvin Gaye à Fela Anikulapo Kuti, de Billie Holiday à Cesaria Evora, d’Aretha Franklin à Bob Marley… tous ces artistes ont contribué à la renommée des styles divers (Soul, Afrobeat, reggae…) qui la nourrissent. 

Jamaica Jamaica ! De Marley aux deejays

Désigné comme un continent musical à part entière, le reggae est pourtant né sur une petite île des Caraïbes à peine plus large que la Corse : la Jamaïque, berceau de ce style chaloupé, reconnaissable entre tous à sa basse profonde et répétitive.

Si personne n’ignore Bob Marley, son « prophète », ce courant musical révèle des racines qui puisent dans des formes traditionnelles héritées de la colonisation des XVIIIe et XIXe siècles.

Une histoire riche et méconnue, que vous découvrirez en 10 minutes chrono grâce à la vidéo mise en ligne dans l’exposition virtuelle. 

Bob Dylan, l'explosion rock 61-66

Si les rastamen ont élu Bob Marley pour prophète, les amateurs de folk n’ont un temps juré que par Dylan… avant de l’excommunier de la planète folk pour haute trahison.

C’est qu’en 1966, le futur prix Nobel de littérature 2016 trahissait la cause en se produisant sur scène accompagné d’un groupe électrique.

De cet acte fondateur naissait le premier malentendu avec un artiste qui ne cesserait de brouiller les pistes, jusqu’à la sortie, ce mois de juin, d’un nouvel album de chansons originales, Rough and Rowdy Ways.

L’occasion rêvée, en parcourant la Philharmonie, d’en savoir plus sur cette période faste qui a révolutionné le rock.

Pierre Boulez : de l’influence de l’art dans la musique classique XXe siècle

Ses détracteurs le voient comme un pur intellectuel de la musique. Ses afficionados comme un maître.

Dans ses interprétations en tant que chef d’orchestre des compositeurs du XXe siècle (Ravel, Debussy, Stravinsky … mais aussi Zappa) mais aussi à travers ses propres compositions, Pierre Boulez s’est imposé jusqu’à sa mort en 2016, comme l’une des figures les plus innovantes du XXe siècle.

L’exposition qui lui rend hommage traverse 60 ans d’histoire musicale et artistique, d’histoire politique et des idées. Une occasion aussi d’admirer en musique les œuvres de Cézanne, Klee, Giacometti, Bacon qui l’ont tant inspiré.