Aller au contenu principal

Hip-Hop, street art : la rue monte chez vous

Au-delà du rap et de la pop, les cultures urbaines irriguent aujourd'hui de nombreux domaines artistiques. Et si le confinement était l'occasion de s'extraire un peu du rythme effréné de l'actualité artistique et musicale que l’on voit et entend tous les jours, pour explorer l'art urbain dans son ensemble ?

Car, depuis son émergence à la fin des années 70, celui-ci a pris 1001 formes. Et sur internet, il y a matière à rencontrer le hip hop dans toutes ses dimensions, jusqu’à ses dernières évolutions. Que vous soyez déjà fan de boom bap ou davantage porté sur la trap ou les sonorités cloud, ou que vous souhaitiez simplement vous initier à la diversité des expressions du hip-hop, voici pour vous quelques pistes.

Sur les traces du street art

Les amateurs de graffiti et de street art pourront alimenter leur curiosité d'une manière originale, grâce à l'association COLORS Urban Art, basée à Strasbourg. Celle-ci propose sur son site une carte interactive et collaborative, sur le street art à Strasbourg. 

Vous pouvez déambuler virtuellement entre les œuvres d'art de rue, et peut-être même vous rappeler avoir admiré une de ces œuvres, au détour d'une rue. Les plus passionnés pourront aussi se rapporter à cette sélection de documentaires .

 

Entre sample et sampler

Pour sortir des sentiers musicaux battus, rien de tel que de se plonger dans une playlist publiée sur Deezer par le Musée du Quai Branly, à l'occasion du festival "Hip Hop Collections".

Réalisée par l'ethnomusicologue Renaud Brizard , elle mêle de fameux samples de musique traditionnelle, avec les titres de rap qui les ont échantillonné. D'IAM à Lunatic, en passant par Madlib ou J Dilla, il y a là de quoi s'émerveiller des liens insoupçonnés entre des univers musicaux apparemment éloignés, ainsi que de la créativité des beatmakers.

Et peut-être aussi matière à organiser des blind tests de qualité. 

Un Hip Hop plein de ressources

A l'occasion du confinement, le centre culturel parisien La Place, dédié au Hip Hop, propose une jolie sélection de ressources média en ligne, « La Place sur Place ».

Parmi celles-ci, on pourra notamment s'embarquer dans une histoire du rap français à travers une série documentaire réalisée par Arte : « French Game », basée sur onze titres devenus des classiques. 

Besoin d’assouvir votre soif de musique ? 

La Place propose aussi le podcast Grünt sur Radio Nova, les playlists de Backpackerz ou encore les vidéos de Mouv' dédiées aux beatmakers. Que l'on soit simple auditeur ou artiste en devenir, chacun y trouvera son compte sur le site de la Place, ainsi que sur ses réseaux sociaux, alimentés quotidiennement.

Bougez avec les danses urbaines

Pour les passionnés ou simples curieux de danse urbaine, le théâtre de Suresnes a mis en ligne les éditions passées du festival Suresnes cités danse, dans une sélection intitulée « Retour vers le futur » 

Vous pourrez par exemple admirer le travail du chorégraphe Andrew Skeels, avec « Street Dance Club », présentée lors de l'édition 2016. Pour cette création, il s'est notamment inspiré de l’atmosphère du mythique Cotton Club de Harlem, à New York, pendant les « années folles ». Sur des partitions jazz de Duke Ellington ou de Billie Holiday, de nombreux styles de danse hip-hop (krump, house dance, break...) sont mariés avec grâce. Le tout tire ainsi une forme de trait d'union culturel entre passé et présent.


D'autres vidéos issues du festival mettent à l'honneur de fameux collectifs de danseurs, tels le Wanted Posse, ou encore le Pockemon Crew. De quoi en prendre plein les yeux.