Aller au contenu principal
Elles font la culture

8 mars : les femmes dans l’art

Résistantes, militantes, créatrices… Innombrables sont les femmes dans l’art et la culture qui ont contribué à forger notre société. Invisibilisées, il nous est difficile de prendre la mesure de ce que nous leur devons. Mais les mentalités évoluent et de nombreuses initiatives  s'attèlent au chantier gigantesque de valorisation des œuvres créées par des artistes femmes et au rééquilibrage de la mémoire collective. A l’occasion de la journée internationale des droits des Femmes, nous en avons sélectionné quelques-unes.

 

 

Elles font la culture

Et pour bien démarrer cette journée, retrouvez sur le site du Ministère de la culture, 15 portraits de femmes emblématiques du monde de l’art et de la culture  :

«  ELLES FONT LA CULTURE  »

Passionnées et engagées, elles font la culture et défendent avec volontarisme, chacune dans leur domaine, l’égalité entre les femmes et les hommes. A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, quinze personnalités emblématiques nous livrent un témoignage sur leur parcours et leurs convictions.

 

Elle font la culture

Le Centre Pompidou lance son MOOC dédié aux femmes artistes

Centre Pompidou - Mooc dédié aux Femmes artistes

Depuis janvier 2021, le Centre Pompidou nous invite à découvrir une autre histoire de l’art moderne et contemporain, celle tissée depuis deux siècles par des créatrices de génie. Qu’elles soient plasticiennes, peintres, photographes, vidéastes ou performeuses de toutes nationalités, son nouveau Mooc gratuit et accessible à tous est une plongée fascinante dans la vie et l’œuvre de celles qui ont fait et font encore l’art des XXe et XXIe siècles.
A ne manquer sous aucun prétexte !

Les séquences du MOOC :
•    Introduction : Pourquoi « Elles » ?
•    Séquence 1 : Où sont les femmes dans l’histoire de l’art ?
•    Séquence 2 : Elles font les avant-gardes 1910-1930
•    Séquence 3 : Le tournant féministe 1960-1970
•    Séquence 4 : Troubles dans les genres 1980 à nos jours
•    Séquence 5 : Et maintenant ?

 

ELLES X PARIS PHOTO : Les femmes photographes à l'honneur

Depuis trois ans, le ministère de la Culture, en association avec Paris Photo, présente un parcours dédié aux femmes photographes, Elles X Paris Photo. Cette année, pour pallier l’annulation de l’édition 2020 au Grand Palais à la suite des restrictions sanitaires, ce parcours se fait digital : ellesxparisphoto.com

Pour l’occasion, Karolina Ziebinska-Lewandowska, conservatrice au cabinet de la photographie du Centre Georges-Pompidou, a réuni près de 40 femmes, jeunes, confirmées, peu connues ou ayant marqué l’histoire de la photographie.

Organisé autour de cinq thématiques - images lumineuses, images rêvées, images transformées, images militantes et images témoins -, le projet tisse des liens imaginaires témoignant des proximités entre les générations, les sensibilités et les choix esthétiques.

Elles X Paris Photo

A la trace : la mairie de Roubaix cartographie les lieux de vie des femmes qui ont fait la ville

Marguerite Boucicaut, Dame Thècle, Danielle Lessafre, Hélène Boucher, Madame de Sévigné, Viviane Romance, Rosa Parks… L’histoire de Roubaix est riche de figures féminines ayant brillé dans le champ culturel, politique, associatif. Grâce à une initiative de sa municipalité, ce précieux “matrimoine” - créé sur le même modèle que le “patrimoine” - s’incarne désormais dans une cartographie de la ville qui glorifie la mémoire des grandes femmes qui l’ont faite - des plus célèbres aux plus discrètes, à l’instar de Suzanne Mitault et de Madeleine Bompais, “Justes de la Nation” qui, en mai 1944, abritèrent chez elles des membres de la famille Raby, juifs roubaisiens.

Cartographie de Roubaix qui glorifie la mémoire des grandes femmes qui l’ont faite

A la (re)découverte d'Augusta Savage, sculptrice et championne de la lutte pour les droits civiques aux USA, grâce au projet AWARE

Direction Harlem, au début du XXe siècle, grâce au sixième épisode de la série Petites histoires de grandes artistes. Réalisée par Sophie Caron pour l’association AWARE, qui milite pour la réécriture d’une histoire de l’art plus égalitaire, cette vidéo se fixe pour objectif de découvrir en 3 minutes l’incroyable vie d’Augusta Savage, née Augusta Christine Fells le 29 février 1892, à Green Cove Springs en Floride.

Sculptrice de génie, Augusta était aussi l’une des voix les plus puissantes de la lutte pour les droits civiques. Elle participa également, aux côtés de nombreuses figures noires-américaines, à la “Harlem Renaissance”, mouvement de renouveau de la culture afro-américaine né dans l'Entre-deux guerres à New York. Augusta sera également la première afro-américaine élue à la (très) prestigieuse National Association of Women Painters and Sculptors, en 1931. Une battante, on vous dit.

 

L'histoire d'Augusta Savage
L'histoire d'Augusta Savage (Crédits : Association AWARE)

Les femmes de la NASA sortent de l'ombre sur France.tv

Elles s’appellent Mary Jackson, Katherine Johnson et Dorothy Vaughan… Longtemps invisibilisées, ces trois femmes ont pourtant fait l’histoire de la NASA, l’agence spatiale américaine.

Dans les années 1950, elles intègrent ensemble l’unité des mathématiciennes noires de la NASA, pour estimer les trajectoires des navettes spatiales. Quelques années plus tard, Mary Jackson deviendra la première femme ingénieure noire de la NASA. Dorothy Vaughan fera partie des premiers programmeurs. Quant aux calculs de vols de Katherine Johnson, ils permettent d’envoyer en 1961 le premier américain dans l’espace…

Pour découvrir leur formidable parcours, rendez-vous sur Zoom, une mini-série disponible sur Lumni, la plateforme de contenus multimédias gratuits pour les élèves, parents, enseignants et médiateurs de France Télévisions.

NASA. Zoom sur ses héroïnes de l'ombre

Dans les mots de Germaine de Staël avec la BNF

La vie de Germaine de Staël est probablement aussi romanesque que son œuvre littéraire. Baignant dès sa jeunesse dans l’influence des philosophes des Lumières, la fille du banquier belge et ministre Necker fut constamment à l’avant-garde des idées politiques, son célèbre salon accueillant d’abord, à l’orée de la Révolution française, les héros de la guerre d’Indépendance américaine comme La Fayette, puis des réformateurs partisans d’une monarchie constitutionnelle. Les plus brillants esprits de son époque opposés au régime impérial ou aux régimes absolutistes goûtent le plaisir de son esprit puissant et frondeur - ce qui la contraindra d’ailleurs à l’exil, sous Napoléon Ier.
 
Alors qu’on a encore trop souvent tendance à associer Germaine de Staël aux nombreux hommes célèbres qui la côtoient durant toute sa vie - de Talleyrand en passant par Benjamin Constant - la BNF lui rend le plus beau des hommages en donnant accès gratuitement à l’ensemble de son œuvre littéraire, qui inspirera par la suite tout le mouvement littéraire romantique.

 

Germaine de Staël - BNF

Les guerrières Vikings à l'honneur sur Arte

En 1889, à Birka, des archéologues exhument une sépulture contenant toute une collection d’armes dignes du plus valeureux des Vikings - ces guerriers qui semaient la terreur au VIIIe siècle sur les côtes européennes. Sauf que… Une analyse ADN menée par des archéologues et des généticiens suédois a permis de révéler que le guerrier supposé était en réalité…. Une femme ! C’est de cette révélation que sont partis Sebastian Peiter et David Bartlett pour construire un passionnant docu-fiction mettant en scène Signe (prononcez “Siguene”), fille d’un chef qui assiste au meurtre de son père lors d’une embuscade dressée par des brigands. L’occasion également d’interroger de nombreux experts de cette civilisation disparue sur le phénomène des guerrières vikings, ces femmes qui “préfèraient les querelles aux baisers, qui aimaient davantage le goût du sang à celui des lèvres…”

Les guerrières Viking - Arte TV